Thomas Pichet est vigneron de l’AOC Bourgueil. Dans un corps de métier où la transmission occupe une place prépondérante, il est parfois compliqué de se réinventer. La tâche n’a pourtant pas découragé Thomas Pichet, qui s’est engagé depuis plusieurs années dans une démarche écologique. Découvrez le portrait d’un vigneron entre tradition et modernité.

Dégustez le nectar des Dieux au domaine du Petit Bondieu !

Cave du Domaine du Petit Bondieu

Élu meilleur vigneron de l’année 2018 par le Guide des vins Hachette !

Comment imaginer qu’avec un tel nom de domaine, le maître des lieux ne nous régale pas de nectars divins ? Direction le domaine de Thomas donc !

Au premier regard, on croit déceler un brin de timidité… puis très vite nous comprenons que ce jeune quadra est humble et soucieux de partager avec respect et convivialité ses connaissances et son savoir-faire. Intarissable, c’est avec verve et passion que Thomas nous emmène par « graviers » et « tuffeau » découvrir les particularités de l’AOC Bourgueil.

C’est en 1995 que Thomas rejoint son père, lui-même descendant de plusieurs générations de vignerons à Restigné. En 2010, ils décident d’officialiser « leur souhait permanent de produire des vins de qualité tout en respectant l’environnement », en s’engageant en Agriculture Biologique.

L’amour de son métier, de ses vignes et de leurs terroirs, associé à de sublimes cuvées, comme « Petit Mont » s’il ne fallait en citer qu’une, l’ont porté au titre de vigneron de l’année 2018 décerné par le Guide Hachette.

Écouter Thomas vanter le « miracle du tuffeau », nous expliquer que cette craie blanche « apporte un supplément d’âme à ses vins », on serait prêts à le faire pendant des heures … mais place maintenant à la dégustation !

Partager sur